16/05/2016

Craintes fondées mais heureusement non arrivées pour cette 9ièmé édition mémorable

Bien le bonjour à tous,
 
C’est l’esprit libéré que je reprends la plume pour ce compte rendu de cette 9ième édition de la Gildentocht.  Ceux d’entre vous qui avaient lu mes impressions et craintes après les reconnaissances seront content de lire que tout c’est en fin de compte bien passé.
Le pluie de la semaine n’ayant pas arrangé les choses, et les prévisions nocturnes n’étant pas favorables, c’est plein de points d’interrogations que je pris le départ.  Dés la départ, un ciel gris-bleuté ne fit espérer une nuit relativement calme au niveau des précipitations.
 

IMG_1003.JPG

Ayant pour objectif principal de ramener à bon port tout mon groupe plutôt que de chercher coute que coute à respecter mon timing,  nous voici chemin en direction d’Asdonk premier point de repos.  Section idéale pour moi afin de jauger l’état du terrain.  Comme je m’y attendais, certaines portions présentaient de nouveau un caractère glissant.  Levant un peu le pied, j’arrivai sans encombres à notre premier contôle dans le temps imparti.  Il allait en aller autrement dans la suivante ou un passage entre 2 barrières allait causer un petit retard que l’état du terrain ne me permis pas de récupérer pour arriver aux étangs d’Averbode avec quelques minutes de retard.  Retard qui allait augmenter de quelques minutes encore suite à la délicate descente de Testelt et celle de Rillaar.
 
DSCN8771.JPGLa pluie ayant fini par s’inviter, heureusement de façon modérée, allait ajouter de nouveau qualeues doutes dans mon esprit.  Cependant loin de me laisser démonter, c’est avec joie que mes souvenirs de reconnaissance allaient me permettre de négocier le parcours sans aucun faux pas afin d’arriver à la halte d’Aarschot contant de pouvoir se mettre quelques minutes à l’abri des gouttes éparses mais présentes.

La section nous conduisant ensuite vers Gelrode ne fus pas des plus évidentes de part premièrement d’une délicate longues descente abrupte le long d’Aarschot er ensuite d’un passage difficilement repérable (la nuit en tout cas) dans les bois de Gelrode mais le bonheur souriant toujours aux audacieux, après quelques minutes de doutes je pus trouver le bon chemin et continuer à mener mon groupe vers le dernier contrôle avant la vitesse libre.
La dernière section en groupe m’état assez connue de par le fait que de nombreux clubs utilisent régulièrement les mêmes chemins c’est satisfait que libérai tous les marcheurs de mon groupe sur la seconde partie à allure libre nom travail principal étant terminé, temps pour moi de profiter de la nature et du temps couvert mais sec sur les 49 derniers kilomètres.  M’étant assuré que le couple de marcheurs que je laissai derrière moi n’y voyait pas le moindre inconvénient.

C’est donc une fois de plus relaché de toute pression que je m’en fus, profitant du temps sec et de l’agréable DSCN8795.JPGnature en direction de Nieuwrode pour un petit déjeuner bien mérité après 55 km de passages parfois assez glissants.  M’étant bien restauré me revoici chemin suivant longuement le versant surplombant le centre de Nieuwrode- village  avant de retrouver la grand-route à traverser.  Passé cette dernière nous voici reparti par les chemins parfois glissants à l’extrême des suite des pluies récentes.  Au détour du hall-omnisport de Tielt-Winge je retrouve une partie de membres de mon groupe ayant bien raison de profiter des bienfaits d’une bonne Filou.  N’à t-on pas que le bien que l’on se fait dirait un autre.  C’est en leur compagnie que je vais effectuer une bonne partie de la suite de notre Gildentocht.

Le temps de revoir Kris et Mario lors d’un des derniers contrôle voiture et de profiter d’un bon sandwich (sans beurre, merci Mariette) et nous voici déjà reparti à l’assaut des chemins de terre bien damés nous conduisant vers Bekkevoort alors que déjà la périphérie de Diest se profile à l’horizon.  Une bonne banane sur le pouce et nous voici reparti direction Kaggevine tout en contournant le Princenbos et en saluant un chêne plusieurs fois centenaire.

IMG_4183.JPG

Ici heureusement l’état des sentiers est assez convenable afin de nous permettre de profiter des grandes vues panoramiques plutôt que de regarder ou l’on mets les pieds.  Un arrêt voiture à zichem et dejà voici que se profile Molenstede lieu de notre ultime contrôle.
 
IMG_4197.JPGMes compagnons de route ayant décidé de se laisser charmer pas les appels d’une Ommegang, je repartis seul car la fatigue mais surtout les cloches de l’arrivée me poussèrent à ne pas trop m’attarder.  Bien aidé par ma connaissance des lieux mais aussi par la carte du parcours, cette dernière section s’avéra plus aisée et la longue descente le long du site militaire me semble bien plus courte que lors des reconnaissances (et surtout moins inondée).  Après une dernière traversée dangereuse de la grand-route, cap sur la Gildenzaal pour une arrivée sous la cloche et les applaudissement comme de coutume.
Merci à tous pour cette nouvelle superbe organisation, au club pour ses ravitaillements toujours parfaits et sa bonne humeur conviviale, aux responsables parcours qui ne nous ont pas épargné, aux marcheurs dans nos groupes sans qui tout ceci ne serait pas possible et vivement les éditions à venir car ce sont bien tous ces éléments qui nous font aimer et revenir chaque année avec plus de plaisir et pour moi de stress de mener à bon port le groupe dont j’ai la responsabilité.
 
 
Je vous laisse tous ici-bas, merci de votre lecture et à un de ces jours sur l’une ou l’autre marche que compte notre magnifique pays pour qui sait bien y regarder.
 
Herve,

IMG_1090.JPG

17:55 Gepost door VOS Schaffen | Permalink | Commentaren (0) |  Print | |

De commentaren zijn gesloten.