16/03/2016

Sentiments mitigés en reconnaissances

A la lecture du titre de ce compte-rendu d’aucuns se demanderons ce qui se passe mais je dois avouer ce que j’éprouve entre les mots que mon cœur dictent et ce que ma raison pense. Loin de moi l’idée de vouloir prendre un parti car entre la période actuelle et la date effective de laGildentocht le temps devrait permettre de changer beaucoup de choses. Et quand je parle de temps je fais mention aux deux, le climatique mais aussi le matériel.
Ce n’est pas la première fois que je me trouve face à ce dilemme cependant cette année ma raison prends un peu le dessus. Mon propos n’est pas d’émettre des critiques car je dois avouer que le parcours est parfaitement compatible avec l’âme de la Gildentocht cependant les conditions climatiques de cet hiver conjuguées avec le difficultés du parcours nocturne me font émettre ces doutes. En bien d’autres occasions par le passé je me suis demandé comment nous parviendrions à mener à bon port le groupe tant la tâche me semblait difficile bien souvent dans les bois, et chaque année nous sommes tous parvenus à mener nos groupes à bon port et dans les temps.P1030597.JPG
Ce qui m’ennuie le plus c’est qu’entre le premier passage le 6 février et une seconde visite des 38 premiers km deux semaines plus tard le terrain c’est encore dégradé d’avantage. En de nombreux endroits l’eau s’étend parfois sur plusieurs mètres en longueur mais aussi en largeur et la nature du sous-sol n’est pas toujours propice à une évacuation rapide de ces exédents. Le niveau global des rivières ayant augmenté de plus de 50 cm sur cette courte période.
Ajoutons à cela la destruction partielle due à un lourd charroi, voire de petits plaisantins en 4x4 et la recette en est un terrain à certains endroits impraticable en la présente période de fin février.
Ne croyons pas que je ne vois que le négatif de la situation, loin de moi cette envie mais ceci est un élément dont je ne puis faire abstraction car en tant que capitaine de route, j’ai la pleine responsabilité des personnes composant ce dernier.
Il est vrai que j’aimerais mieux me réjouir de ce nouveau challenge qui s’offre à moi et m’enchanter du plaisir de pouvoir faire découvrir cette fantastique région d’Aarschot encore plus vallonnée que ce que nous avions pu découvrir par le passé. Mais ce serait me mentir à moi-même et par la même occasion à vous, amis lecteurs, que de prétendre que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Comme tout être humain j’ai mes doutes; trop parfois, j’en conviens, et tandis que la sortie de l’hiver devrait me permettre de revoir la vie du bon côté, la grisaille continuelle accompagnée de pluie me plombe le moral à tel point que j’éprouve des difficultés à voir le verre à moitié plein.

P1030603.JPG


Que mes états d’âme ne vienne pas malgré tout plomber la bonne ambiance qui règle toujours en cette fin d’avril début mai sur cette superbe organisation qu’est la Gildentocht. Que tout cette eau qui inonde le parcours soit alors passée sous le pont d’ici là ce qui me permettra de revoir la vie d’une couleur plus chatoyante qu’en ce moment ce qui pourra enfin me rendre le sourire qui me fait défaut actuellemnt.
Enfin en quelque mots une idée des coins visités en cette édition. Départ en direction d’Asdonk avant de redescendre vers Averbode. Passé le village, direction Testelt et passage escarpé bien obligé par l’antenne avant de rejoindre le Demer en direction de Messelbroeck. Ensuite direction Aarschot en passant par Rillaar avant de contourner la ville côté Brabant. De là direction Gelrode puis de Wezemaal qui termine la partie en groupe. Le parcours fleché conduit ensuite vers Nieuwrode, Tielt-Winge avant de remonter en direction de Kaggevinne. Ensuite direction Zichem avant de rentrer au bercail.P1030650.JPG

Je veux y croire, ne pas me laisser démoraliser par la pluie et offrir à tous une nouvelle expérience unique comme seul VOS Schaffen nous permet de vivre.
A bien vite sur les routes, le moral de nouveau bien haut et la joie dans le cœur.
Et pour ce qui concerne le détail du parcours, il faudra attendre de le vivre ‘live’ fin avril.
Hervé,

23:08 Gepost door VOS Schaffen | Permalink | Commentaren (1) |  Print | |