14/02/2010

la première reconnaissance du parcours de gildentocht 2010

Bien le bonjour à tous,

 

Et oui, le parcours vient de recevoir son aval et la première reconnaissance est derrière nous.

En ce samedi 6 février entre deux semaines enneigées nous avons pris connaissance du superbe parcours que Kris nous a concocté pour l’édition 2010.

Mon premier sentiment : que tous les capitaines de route effectifs soient bien présents le 30 avril car mémoriser le parcours sera très loin d’être une sinécure.

email voorwandeling 2010 133

Ayant à plus d’une occasion pu mettre les godasses dans les environs, je savais que la région recelait plus d’un coin pittoresque mais je fus tout de même encore grandement étonné par la qualité des aspects champêtres qui s’étaient logés dans le fin fond de ma mémoire.

Ancien photographe en sport automobile j’avais lors de ma précédente carrière arpenté plus d’une fois la région qui nonobstant le fait d’être superbe, possède également d’excellents chemins de terre bien roulants permettant à nos chers pilotes tels Robert Droogmans, Patrick Snijers, Erik Louies et bien d’autres de s’en donner à cœur joie dans de longs et parfois interminables travers.  Mais comme dirait l’autre ceci est une autre histoire.

 

Revenons en à nos moutons (qui soit-dit en passant ne sont pas légion dans la région, à l’opposé des chevaux ; et pas seulement vapeurs, ceci pour faire le lien avec le paragraphe précédent).

Bref, commencé dès potron-minet (n’en déplaise à feu Mr Météo, Jules Metz) par un quartier de lune encore présent nous nous en fûmes gaiement à l’assaut de ce qui vous attend le 30/04.

 

Le moins que l’on puisse dire est que cette édition 2010 sera une fois de plus grandiose.  Quand Kris me disait en décembre que le parcours serait difficilement plus beau qu’en 2009, je ne pouvais le croire qu’à moitié.

C’est vrai qu’en 2009 la quantité de bois traversés était portée à son maximum mais je dois avouer que malgré tout, cette 3é édition sera tout de même de très très grande qualité.  Alternant les passages délicats dans les bois, certaines portions asphaltées permettent sans problème de souffler un peu.

 

Le retour vers Diest pour le grand contrôle s’effectuant par le bois d’Averbode, qui n’en déplaise à certains, vaut vraiment la peine d’être vu (dommage que ce sera encore la nuit).

 

Que dire de cette remontée depuis l’Abbaye qui n’est pas piquée des vers avec quelques jolies grimpettes et descentes vertigineuses rappelant certains passages des 100 km de Welkenraedt ou de Plombières-Houffalize.

Suffisant en tout cas pour nous ouvrir l’appétit juste avant le contrôle de la Maison Blanche (Witte Huis) ou une bonne fricassée au lard (une ‘bouquette’ comme on dirait à Chévremont) nous attend aussi impatiemment que nous l’attendons elle.

 

Après cet en-cas matinal commence la partie allure libre.  Celle-ci bien que reconnue à la nuit tombée, à l’encontre de ce qu’elle sera en réalité le samedi tôt matin, se déroule dans une nature plus champêtre.  Ceci étant dit, les grimpettes la jalonnant lui donnent un caractère plus physique.  Composé parfois de passages dans les plantations d’arbres fruitiers (merci de respecter les fruits en pleine croissance lors de notre passage), le terrain est plus mou et la gadoue bien plus présente surtout s’il devait pleuvoir abondamment en mars-avril. 

email voorwandeling 2010 149

De quoi me faire penser à William Dunker : ave ses pî d’vin l’Berdouille, Todi sol voye, todi sol voye. 

Et croyez moi ou pas, c’est votre affaire, j’ai pu en faire l’expérience en ce 6 février.

 

Que cela n’enlève pas notre envie de parcourir ces coins peu connus de la plupart d’entre-nous car sous peine de me répéter cela vaut vraiment le coup.

Et puis que les amoureux des bois, Robinets des bosquets que nous sommes, se consolent les 15 derniers km refont la part belle à ces derniers.  Juste le temps de faire un petit détour pour aller chercher le dernier contrôle du km 93 et nous voila reparti pour un tour des boqueteaux locaux.

 

Qu’on se le dise, la 3é édition de ces 100 km est encore une à mettre dans les annales.  Elle tombe dans le top 3 des plus belles éditions, ce qui n’est pas peu dire.  Et celui qui ne sera pas venu pourra le regretter amèrement.

 

Pour ma part, j’ai déjà passé commande auprès de l’IGN des cartes afférentes et vais plus que certaiment reconnaitre encore 2 fois le parcours.

 

Voilà sur ce je vous laisse.  Merci d’avoir lu mes élucubrations jusqu’ici et j’espère vous voir tous, ou presque, en ce 30 avril à la Gildenzaal à Schaffen.

 

Amitiés sportives,

 

Hervé,

email voorwandeling 2010 162

01:43 Gepost door VOS Schaffen | Permalink | Commentaren (0) |  Print | |

De commentaren zijn gesloten.